Interpolations explore la distorsion temporelle dans la matière même de l’image. Un algorithme slow-motion artificiel poussé dans ses retranchements produit un ralentissement extrême, quasi-statique. Une scène énigmatique de chute d’extincteur dans des locaux IBM désaffectés, sous les applaudissements et encouragements des supporters d’une course de marathon…

À partir de ces enregistrements existants, les interpolations approximatives font naître des sons et des images fantômes, au caractère irréel, ouvrant à des perspectives visuelles et sonores nouvelles. L’altération des sources utilisés au départ tend vers une relecture surréaliste du contexte.


Tag(s) : |



Vous pouvez aussi être intéressé par :